L'illusion de l'égo

Par Matthieu Ricard le 9 octobre 2018

Dés ma première rencontre avec des sages de la tradition du Bouddhisme tibétain, j’ai été frappé par le fait qu’ils manifestaient d’une part une grande force intérieure, une bienveillance sans faille et une sagesse à toute épreuve, et d’autre part une complète absence du sentiment de l’importance de soi. J’ai moi-même observé à quel point l’...

Pouvons nous priver les animaux du droit de vivre ?

Par Matthieu Ricard le 25 septembre 2018

Léonard de Vinci a écrit dans ses carnets : “Le temps viendra où les gens comme moi considéreront l’assassinat d’un animal comme ils considèrent aujourd’hui l’assassinat d’un homme.” Il ne s’agit pas de nier qu’il existe des différences d’intelligence entre les animaux et les êtres humains et que, d’un point de vue relatif, la vie d’un être ...

Déclin de la violence et évolution des cultures

Par Matthieu Ricard le 10 septembre 2018

L’analyse faite par Steven Pinker sur le déclin de la violence au fil des siècles ("La Part d’ange en nous : histoire de la violence et de son déclin") montre bien qu’elle est due à une combinaison de changements individuels et institutionnels. Parmi les changements individuels, citons l’accroissement de la considération d’autrui qui a acc...

Le double accomplissement du bien d’autrui et de notre propre bien

Par Matthieu Ricard le 28 août 2018

On entend fréquemment évoquer les avantages personnels (sur le plan de la santé et du bien-être physique et mental) du fait de faire le bien aux autres. Cette approche est de plus en plus souvent mise en avant dans les médias et certains en concluent donc que tout cela n’est en vérité qu’une manière détournée de promouvoir nos intérêts perso...

Quelques lignes de Victor Hugo

Par Matthieu Ricard le 14 août 2018

Ne nous lassons pas de le répéter, songer avant tout aux foules déshéritées et douloureuses, les soulager, les aérer, les éclairer, les aimer, leur élargir magnifiquement l’horizon, leur prodiguer sous toutes les formes l’éducation, leur offrir l’exemple du labeur, jamais l’exemple de l’oisiveté, amoindrir le poids du fardeau individuel en a...

Une célébration de la publication des 71 volumes du Rinchen Terdzö

Par Matthieu Ricard le 1 août 2018

Le 29 mars 2018, une célébration joyeuse, présidée par Shechen Rabjam Rinpoché, a eu lieu au monastère de Shéchèn au Népal pour commémorer l’achèvement de la publication d’une nouvelle et des 71 volumes du Rinchen Terdzö Chenmo, « Le Grand Trésor des Enseignements Redécouverts ». Une cérémonie a été faite pour exprimer une profonde gratitude...

Hédonisme et eudémonisme, bonheur et plaisir : la grande confusion (partie 2)

Par Matthieu Ricard le 17 juillet 2018

Kangyur Rinpoche. Photo de Matthieu Ricard Si le plaisir correspond à l’hédonisme, le bonheur correspond à l’eudémonisme. En Grec ancien, eudaimonia évoque la notion d’accomplissement, de plénitude, d’épanouissement dans la durée. Dans le bouddhisme, soukha, correspond à une manière d’être particulièrement accomplie, ancrée dans la sagess...

Hédonisme et eudémonisme, bonheur et plaisir : la grande confusion (partie 1)

Par Matthieu Ricard le 3 juillet 2018

Une erreur courante consiste à confondre plaisir et bonheur. Le plaisir, dit le proverbe hindou, « n’est que l’ombre du bonheur ». Il est directement causé par des stimuli agréables d’ordre sensoriel, esthétique ou intellectuel. L’expérience évanescente du plaisir, l’hédonisme, dépend des circonstances, des lieux ainsi que de moments privilé...

La vérité ultime selon le bouddhisme

Par Matthieu Ricard le 19 juin 2018

Si l’on se cantonne au monde de la vérité conventionnelle, notre compréhension reste étriquée. Dans un enseignement auquel j’ai récemment assisté au Népal, Dzongsar Khyentsé Rinpoché nous rappelait que tous les enseignements du Bouddha ont été donnés afin de nous permettre de réaliser, par étapes, la vérité ultime. Il n’est peut-être pas n...

Altruisme et environnement

Par Matthieu Ricard le 5 juin 2018

Il a souvent été dit que les politiciens pensent aux prochaines élections, tandis que les hommes d’État pensent à la prochaine génération. Il est temps pour les politiciens de se comporter comme des hommes d’État responsables. Sinon, ils seront maudits par les générations à venir qui diront : "Vous saviez, et pourtant, vous n’avez rien fait"...