Actualité

#IAmChange : Les femmes actrices du changement

Les inégalités sociales sont très présentes dans la société actuelle, notamment dans les zones rurales où Karuna-Shechen intervient, en Inde et au Népal. L'association fondée par Matthieu Ricard en 2000 a à cœur d'améliorer le statut de la femme et promouvoir un monde plus juste. Ses programmes de développement soutiennent celles qui souhaitent devenir actrices du changement et source d’inspiration.

Ensemble, soyons le changement ! #IAMCHANGE

Pour en savoir plus l'approche de Karuna-Shechen, les femmes soutenues et ses actions, suivez ce lien :
http://karuna-shechen.org/fr/actualite/iamchange-les-femmes-au-coeur-de-nos-actions/

blog

Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable - 2

Par Matthieu Ricard le 11 mars 2019

L’interview dont cet extrait est tiré a été réalisée par la journaliste Anja Jardine pour le journal Neue Zürcher Zeitung. Vous avez étudié la biologie moléculaire et vous avez fait votre thèse à l’Institut Pasteur. Vous avez fait de la recherche sous la direction du prix Nobel François Jacob. Vous aviez une carrière prometteuse de scien...

Il est temps d’entrer dans l’âge de la femme

Par Matthieu Ricard le 25 février 2019

Jusqu’à il y a douze mille ans, tant que les humains vivaient encore en petits groupes de chasseurs-cueilleurs qui ne s’étaient pas encore sédentarisés pour pratiquer l’agriculture et l’élevage, les sociétés humaines pratiquaient majoritairement des comportements égalitaires, la plupart du temps avec beaucoup de succès. Les deux sexes partic...

Plus fort est l’ego, plus on est vulnérable

Par Matthieu Ricard le 12 février 2019

Kyabjé Kangyour Rinpoché (1897-1975), un des plus grands maîtres tibétains du XXe siècle. L’interview dont cet extrait est tiré a été réalisée par la journaliste Anja Jardine pour le journal Neue Zürcher Zeitung. Monsieur Ricard, vous êtes né en 1946 mais vous dites que votre vraie vie n’a vraiment commencé que le 2 juin 1967. Que s’...

Cette semaine

La pensée de la semaine

Par l'étude et la réflexion, on comprend l'origine de la souffrance et la façon dont elle se déploie et se perpétue, puis on apprend comment inverser ce processus, et l'on acquiert alors la conviction qu'il est possible de s'en libérer. On comprend également à quel point il est important, pour s'en libérer, d'avoir une vision juste de la nature des choses, autrement dit de la vacuité, l' absence d'existence propre.

FOURTEENTH DALAI LAMA, TENZIN GYATSO (B. 1936)
Enseignements oraux donnés à Toronto en 2004.


Articles
Vidéos
En ce moment chez Karuna-Shechen

Femmes, actrices clés du développement

Publié le 26 février 2019

Les inégalités sociales sont très présentes dans la société actuelle, notamment entre les hommes et les femmes. Cette disparité se traduit à tous les niveaux, de l’éducation à la santé en...