blog

Une révolution intérieure

Par Matthieu Ricard le 1 octobre 2009

Propos du Dalaï-lama, la veille d'une conférence publique qu'il donnera à Montreal sur le thème: 'Éducation du cœur: la puissance de la compassion'

« La révolution intérieure que je préconise n'est pas une révolution religieuse… J'en suis arrivé à la conclusion qu'il n'importait guère qu'un être soit croyant ou non : il est plus important qu'il soit bon.

Qu'ils nous viennent du dehors, comme les guerres, la violence et le crime, ou qu'ils se manifestent au-dedans de nous sous forme de souffrances psychologiques et affectives, nos problèmes resteront sans solution aussi longtemps que nous continuerons d'ignorer notre dimension intérieure. C'est cette ignorance qui explique qu'aucun des grands idéaux mis en œuvre depuis plus de cent ans - démocratie, libéralisme, socialisme - n'ait réussi à apporter les avantages universels qu'ils étaient censés procurer. A n'en pas douter, une révolution s'impose. Mais pas une révolution politique, économique ou même technique. Ce siècle en a connu assez pour que nous sachions désormais qu'une approche purement extérieure, aussi utile soit-elle, ne saurait suffire. Ce que je propose est une révolution intérieure. »