blog

Sarnath, le lieu du premier sermon du Bouddha

Par Matthieu Ricard le 25 février 2011

Sarnath se trouve à une dizaine de kilomètres de Varanasi (Bénarès). C'est là dans le « parc aux Gazelles » que le Bouddha dispensa son premier enseignement, celui portant sur les quatre nobles vérités : la vérité sur l'existence de la souffrance, la vérité sur l'origine de la souffrance (les facteurs mentaux perturbateurs et l'ignorance fondamentale), la vérité de la possibilité de la cessation de la souffrance, et la vérité sur la voie qui mène à cette cessation.

Après avoir atteint l'Eveil sous l'arbre de la Bodhi à Vajrasana (le « trône de diamant », l'actuelle Bodh-Gaya), le Bouddha resta silencieux pendant cinq semaines, pensant que la vérité qu'il avait découverte était trop profonde pour être enseignée.

Il est dit que les dieux Indra et Brahma lui offrirent un conche et une roue en or, lui faisant la requête de mettre en mouvement la « Roue du Dharma ». Le Bouddha se rendit alors à Sarnath. Là se trouvaient les cinq compagnons avec lesquels le Bouddha avait pratiqué pendant six ans des exercices d'ascèse sur les rives de la rivière Nairanjana. Au bout de six ans, le Bouddha se rendit compte qu'il ne servait à rien de mortifier le corps mais qu'il fallait comprendre la nature profonde de l'esprit. Il quitta alors ses compagnons qui le renièrent.

Lorsque les cinq ascètes virent le Bouddha assis sous un arbre dans le Parc des Gazelles, ils se dirent qu'ils n'allaient ni le saluer ni lui manifester la moindre marque de respect. Mais en s'approchant, ils furent éblouis par la magnificence du Bouddha et spontanément se prosternèrent devant lui, puis lui demandèrent de pouvoir bénéficier de son enseignement.

Aujourd'hui on peut voir à Sarnath de nombreuses ruines de stoupas et temples construits à diverses périodes, notamment par l'empereur Ashoka.
Le Dhamekh Stoupa s'élèverait à l'endroit où Bouddha prononça son premier sermon. Haut de 34 mètres, il aurait été construit à la place d'un stupa de l'époque Maurya (200 ans avant J.-C.)
Le pilier d'Ashoka se trouve dans le sanctuaire principal. Il mesurait 20 mètres de haut mais fut amputé de son chapiteau par les envahisseurs turcs. Ce chapiteau, qui est maintenant conservé au musée de Sarnath, représente quatre lions dos à dos ; il est devenu l'emblème de la République Indienne.

Lors de notre pèlerinage à Sarnath, après la consécration du stoupa construit conformément aux souhaits de Dilgo Khyentsé Rinpotché, le jeune Yangsi Khyentsé Rinpotché donna un enseignement sur les Quatre Nobles Vérités dans le Parc des Gazelles.

imageimageimageimageimage