blog

Religion et spiritualité : reconnaître notre interdépendance

Par Matthieu Ricard le 29 novembre 2013

« Religion » vient du mot latin « religare » qui signifie « relier ». Tout dépend dont de ce à quoi l'on se relie.

Dans le cas des religions théistes, il s'agit de se relier à Dieu — qu'il soit considéré comme un créateur ou comme amour infini — et de se relier avec ce même amour à l'ensemble des êtres qu'il a créé.

Dans le cas de religions non-théistes comme le Bouddhisme et le Jaïnisme, il s'agit de se relier à la nature de l'Éveil, la « nature de Bouddha » qui est présente en chaque être, même si elle est masquée par les voiles de l'ignorance, tout comme une pépite d'or peut être enfouie dans sa gangue. Il s'agit également de comprendre que l'interdépendance de toutes choses constitue la trame de la réalité.

Dans le cas d'une spiritualité séculière, cela peut consister à se relier à l'ensemble des êtres sensibles en comprenant notre interdépendance fondamentale et à se relier à une vision intellectuelle et expériencielle qui transcende les limitations de l'individualisme matérialiste.

Dans tous les cas, il semble que l'amour altruiste, la compassion, et la solidarité constituent le dénominateur commun et essentiel que nous pouvons tous placer au cœur de notre existence et qui nous permet de nous transformer nous-mêmes pour mieux servir autrui.