Matthieu Ricard

Moine bouddhiste, Photographe et Auteur
blog

Que faire lorsque j'ai été cause de souffrance pour autrui?

Par Matthieu Ricard le 25 mai 2011

Eprouver de la culpabilité n'est d'aucune aide. En revanche, éprouver du regret peut-être un précieux moyen de progresser.

La culpabilité créé dans l'esprit l'impression que l'on est durablement et intrinsèquement indigne ; ce qui n'est vrai pour personne. Il est plus fructueux de regretter les actes négatifs que vous avez perpétrés et de prendre la résolution de ne pas répéter les mêmes erreurs, de mieux faire à l'avenir et, si possible, de réparer le tort que vous avez commis.

Le point principal est d'éviter d'être malveillant et de faire intentionnellement du mal aux autres. Toutefois, s'il vous arrive de faire souffrir autrui, résultat de votre propre confusion intérieure, blâmez la confusion, et non pas vous-même. Vous n'êtes pas la confusion, vous n'êtes pas la colère, vous n'êtes pas l'attachement, au même titre que vous n'êtes pas non plus la grippe, la fièvre ou le paludisme qui vous frappent. Vous êtes momentanément affectés par ces facteurs. Donc, même dans cette situation, il y a toujours un potentiel de changement.