blog

Pour une conversion authentique

Par Matthieu Ricard le 6 octobre 2014

Lors d'un discours prononcé il y a quelques années aux Nations Unies, S.N. Goenka, un maître en méditation très respecté, décédé en 2013, déclarait : « La religion n'est religion que lorsqu'elle unit. Elle n'est plus religion lorsqu'elle divise. » Au sujet de la « conversion », il expliqua : « Il a tant été dit à propos de la conversion, pour ou contre. Je suis en faveur de la conversion. Non pas de la conversion d'une religion organisée à une autre, mais de la conversion de la souffrance au bonheur, de l'asservissement à la libération, de la cruauté à la compassion. Tel est le genre de conversion dont nous avons besoin de nos jours. »

Ainsi, une « conversion » authentique ne consiste pas à induire ou à forcer quelqu'un à changer de religion, mais à lui inspirer le désir d'entreprendre une transformation intérieure. Nous ne devons pas sous-estimer le pouvoir de transformation de l'esprit. Si, dans le cas d'une performance physique, on bute vite sur des limites infranchissables, l'esprit est beaucoup plus flexible. On ne voit guère pourquoi ni comment il pourrait y avoir, par exemple, une limite à l'amour et à la bonté. Nous ne sommes pas tous également doués pour cultiver ces qualités humaines, mais nous avons tous la capacité de progresser continuellement tout au long de notre vie, grâce à des efforts persistants, afin de devenir une meilleure personne et de contribuer à la réalisation d'un monde meilleur.