Matthieu Ricard

Moine bouddhiste, Humanitaire, Auteur et Photographe
blog

Plus d'armes à feu pour moins de décès ?

Par Matthieu Ricard le 7 septembre 2012

Un nouveau terrible massacre a récemment eu lieu aux Etats-Unis, dans le Colorado, la mort de 12 personnes et de graves blessures à 58 autres. Cet incident s'est passé à seulement 27 km de du lycée de Columbine où 12 élèves avaient été tués par deux autres en 1999.

Ce type d'incident devrait pousser les américains à remettre en question leurs lois, selon lesquelles la vente d'armes n'est contrôlée par aucune réelle restriction ou règlementation, et ce même en ce qui concerne les armes automatiques et de guerre. Dans certains Etats, n'importe qui ayant un casier judiciaire vierge peut entrer dans un des nombreux magasins d'armes à feu et se constituer un arsenal. La tendance actuelle dans certains Etats, tels que le Texas, est non pas de durcir la règlementation relative à la vente d'armes, mais au contraire de l'assouplir, facilitant ainsi davantage l'achat d'armes par les particuliers. L'association nationale pour les armes à feu (la National Rifle Association) compte 4,3 millions de membres, faisant d'elle l'un des lobbys les plus influents de Washington.

D'après un sondage effectué en 2011 par Gallup, qui révèle un pourcentage historiquement bas, 26% seulement des américains seraient favorables à une interdiction légale de possession d'armes à feu aux Etats-Unis, exception faite de la police et d'autres personnes autorisées. En outre, le pourcentage d'américains en faveur de l'idée d'une restriction de la législation en matière d'armes à feu n'a jamais été aussi bas (43%). Enfin, 44% des personnes interrogées préféreraient que la règlementation demeure inchangée, alors que 11% seraient favorables à une règlementation moins stricte.

Certains hommes politiques ont réagi au massacre d'Aurora en soulignant le besoin de développer la règlementation en matière de vente d'armes. Michael Bloomberg, maire de la ville de New York, a notamment affirmé que « bien que les paroles apaisantes soient appréciées, il serait temps que les deux personnes qui souhaitent être Président des Etats-Unis réagissent et nous expliquent les mesures qu'ils comptent prendre, car il s'agit clairement ici d'un problème national. »

Au lendemain du massacre de la salle de cinéma d'Aurora au Colorado, les gens, endeuillés, insistaient sur la nécessité d'entraide entre communautés, sur le besoin de voir justice rendue, etc. Cependant, très peu de personnes interrogées à la radio et lors de programmes télévisés ont abordé le fait que tant que les armes à feu pourront être achetées par tout un chacun, et donc être à la disposition de gens fous, de telles tragédies ne pourront que se répéter.

Le fait incroyable est que la demande d'armes à feu a augmenté de 43% dans la semaine suivant le massacre « Batman » ! Bien loin d'être dégoutés des causes de ce bain de sang, les habitants du Colorado se sont précipités pour s'armer. Pendant cette période, le nombre de personnes souhaitant apprendre à se servir d'une arme a également grimpé. Le candidat républicain à la présidence, Mitt Romney, a quant à lui déclaré qu'il n'était pas nécessaire de changer la législation.

Le propriétaire d'un magasin d'armes à feu du centre-ville de Denver, au Colorado, témoigna à la radio BBC : « il est vrai que les ventes ont grandement augmenté. Cela ne m'a pas surpris, au contraire nous nous y attendions. Les gens ont tendance à prendre plus de responsabilités quant à leur propre protection. » Ce vendeur d'armes semble croire que plus il y aura d'armes, plus les gens seront en sécurité ; il ajoute que « l'on voit des choses terribles se passer dans des zones où il y a pas d'armes à feu, non pas dans les régions où tout le monde est armé. Je pense que ça aurait été mieux si un plus grand nombre de personnes dans le cinéma étaient armées ; ils auraient pu abattre l'agresseur ». C'est le retour du Wild West !

Comme l'a écrit le commentateur de CNN Fareed Zakaria, « Les Etats-Unis se distinguent du reste du monde non pas parce qu'ils ont plus de fous — je pense qu'on peut partir du principe que de telles personnes sont distribuées à parts égales dans toutes les sociétés — mais parce qu'ils ont plus d'armes. » La carte ci-dessous montre pour chaque pays du monde le nombre moyen d'armes à feu pour 100 personnes. La plupart des pays sont ombrés en vert clair ; l'on constate chez eux entre zéro et 10 armes à feu pour 100 habitants. Dans les pays de couleur marron foncé cependant, l'on compte plus de 70 armes pour 100 habitants. Les Etats-Unis sont le seul pays dans cette catégorie. D'ailleurs, d'après le dernier sondage national sur les petites armes à feu (Small Arms Survey), les Etats-Unis comptent 88 armes à feu pour 100 américains. Le Yemen est à la seconde place de ce classement avec 54 armes pour 100 personnes, et la Serbie et l'Irak sont dans les 10 premiers. Ainsi, les Etats-Unis comptent 5% de la population mondiale mais 50% de ses armes à feu.

James Holmes, le tueur d'Aurora, avait acheté pour 2 000 dollars d'armes dans un magasin du coin, et 6 000 cartouches de munitions sur internet. Ce genre d'opération est très facile à faire, il suffit d'un click ! Si une augmentation des armes à feu est censée contribuer à une meilleure sécurité publique, l'on doit se demander pourquoi dans la partie ouest de l'Europe, où la vente d'armes aux particuliers est extrêmement réglementée, l'on constate en moyenne dix fois moins de décès par armes à feu qu'aux Etats-Unis. Les Etats-Unis ont dix fois plus d'homicides pour 100 000 personnes qu'en Inde et 20 fois plus qu'en Australie et en Angleterre.

image