blog

Méditation sur la compassion - 2

Par Matthieu Ricard le 5 janvier 2014

La compassion est la forme que prend l'amour altruiste lorsqu'il est confronté à la souffrance de l'autre. Pour cela, il faut se sentir concerné par le sort de l'autre, prendre conscience de sa souffrance, souhaiter qu'il en soit guéri, et être prêt à agir en ce sens.

Pour engendrer la compassion, imaginons qu'un être cher est, une nuit, victime d'un accident de la route et gît blessé sur le bas-côté, en proie à d'atroces douleurs. Les secours tardent à arriver et nous ne savons que faire. Nous ressentons intensément la souffrance de cet être cher comme si c'était la nôtre, mêlée d'un sentiment d'angoisse et d'impuissance. Cette douleur nous atteint au plus profond de nous-mêmes, au point de devenir insupportable.

À ce moment-là, laissons-nous aller à un immense sentiment d'amour pour cette personne. Prenons-la doucement dans nos bras. Imaginons que des flots d'amour émanent de nous et se déversent sur elle. Visualisons que chaque atome de sa souffrance est maintenant remplacé par un atome d'amour. Souhaitons du fond du cœur qu'elle survive, qu'elle guérisse et cesse de souffrir.

Ensuite, étendons cette compassion chaleureuse à d'autres êtres qui nous sont chers, puis, peu à peu, à l'ensemble des êtres, en formant du fond du cœur ce souhait : « Puissent tous les êtres se libérer de la souffrance et des causes de leurs souffrances.?»

Pour plus de détails, voir Plaidoyer pour l'altruisme , chapitre 22 « Comment cultiver l'altruisme »