blog

Méditation sur l'amour altruiste -1

Par Matthieu Ricard le 16 décembre 2013

Pour méditer sur l'amour altruiste, il faut commencer par prendre conscience qu'au plus profond de nous-mêmes nous redoutons la souffrance et aspirons au bonheur. Cette étape est particulièrement importante pour ceux qui ont une image négative d'eux-mêmes ou ont beaucoup souffert, et qui estiment qu'ils ne sont pas faits pour être heureux. Engendrons une attitude chaleureuse, tolérante, et bienveillante envers nous-mêmes ; décidons que, dorénavant, nous ne nous voulons que du bien.

Une fois reconnue cette aspiration, nous devons ensuite admettre le fait qu'elle est partagée par tous les êtres. Reconnaissons notre humanité commune. Prenons conscience de notre interdépendance.

Faisons d'abord porter notre méditation sur un être cher

Il est plus facile de commencer à nous entraîner à l'amour altruiste en pensant à quelqu'un qui nous est cher. Imaginons un jeune enfant qui s'approche de nous et nous regarde joyeux, confiant et plein d'innocence. Nous lui caressons la tête en le contemplant avec tendresse et le prenons dans nos bras, tandis que nous ressentons un amour et une bienveillance inconditionnels. Laissons-nous imprégner entièrement par cet amour qui ne veut rien d'autre que le bien de cet enfant. Demeurons quelques instants dans la pleine conscience de cet amour, sans autre forme de pensée.

Étendre notre méditation

Étendons ensuite ces pensées bienveillantes à ceux que nous connaissons moins. Eux aussi souhaitent être heureux, même s'ils sont parfois maladroits dans leurs tentatives d'échapper à la souffrance. Allons plus loin ; incluons dans cette bienveillance ceux qui nous ont fait du tort, et ceux qui nuisent à l'humanité en général. Cela ne signifie pas que nous leur souhaitons de réussir dans leurs entreprises malveillantes?; nous formons simplement le vœu qu'ils abandonnent leur haine, leur avidité, leur cruauté ou leur indifférence, et qu'ils deviennent bienveillants, soucieux du bien d'autrui. Portons sur eux le regard d'un médecin sur ses patients les plus gravement atteints.

Enfin, embrassons la totalité des êtres sensibles dans un sentiment d'amour illimité.

Pour plus de détails, voir Plaidoyer pour l'altruisme , chapitre 22 « Comment cultiver l'altruisme. »