blog

La non-violence n'est pas une faiblesse

Par Matthieu Ricard le 8 novembre 2009

Lorsque nous sommes l'objet d'un abus ou d'une injustice, il est tout à fait légitime d'utiliser tous les moyens appropriés et toute la vigueur nécessaire pour y remédier, mais jamais avec de la haine.
Au plus profond de soi, il faut conserver une compassion invincible et une force intérieure inépuisable.
Il ne s'agit ni de se livrer passivement à la merci de ceux qui nous agressent, ni d'essayer de les détruire par la force, car il s'en trouvera toujours d'autres qui surgiront, mais de découvrir que l'ennemi principal qu'il faut combattre sans merci, c'est la malveillance.
C'est cela qu'il faut comprendre et, dans la mesure du possible, faire comprendre à autrui.