Matthieu Ricard

Moine bouddhiste, Photographe et Auteur
blog

L'attention et les émotions

Par Matthieu Ricard le 25 avril 2009

Une attention bien centrée sur son objet, libre de tout parti pris, aiguisée par une vision pénétrante et une analyse logique, constitue une aide importante pour évaluer correctement la réalité. Lorsque l'attention est associée à des états mentaux positifs tels que l'altruisme et la compassion, elle renforce ces qualités et leur permet de se développer pleinement. Par contre, lorsqu'elle est entachée par des émotions conflictuelles telles que la haine, le désir, l'arrogance, la jalousie ou d'autres émotions négatives, ces dernières sont renforcées, ce qui entraîne une déformation de la perception de la réalité. De telles œillères nous conduisent à percevoir les objets que nous désirons comme totalement désirables et ceux qui nous répugnent comme parfaitement détestables. 

L'attention est une faculté indispensable si l'on veut atteindre ses objectifs, qu'elle soit tournée sur l'extérieur, le monde et autrui, ou qu'elle soit concentrée sur l'intérieur et la transformation personnelle.

Quoiqu'il en soit, l'attention demeure un outil qui peut être utilisé de façon constructive ou destructive. Elle est teintée par la motivation qui la sous-tend, tout comme un cristal prend la couleur du tissu sur lequel il est posé. Pour être considérée comme « saine », l'attention doit être associée à une motivation altruiste et à une vision pénétrante de la réalité.
(à suivre)