Matthieu Ricard

Moine bouddhiste, Humanitaire, Auteur et Photographe
blog

Interview avec Vadivu Govind, sur comment cultiver le bonheur - I

Par Matthieu Ricard le 7 octobre 2012

Extrait d'un entretien de Vadivu Govind avec Matthieu Ricard à Singapour en septembre 2012, au cours duquel elle s'est mise dans la peau d'un dirigeant fortuné et a interrogé Matthieu Ricard sur des questions qu'un tel dirigeant pourrait se poser.

Il existe de nombreuses définitions du bonheur. Pouvez-vous nous décrire ce que l'on ressent lorsqu'on est réellement heureux ?

La paix intérieure. La paix intérieure découle de la liberté intérieure ; mais qu'est-ce que la liberté intérieure ? Ce n'est pas d'agir suivant la première pensée qui nous vient à l'esprit, car cela équivaudrait à être esclave de nos pensées. La liberté intérieure veut dire être libre de la constante rumination du passé ,et de la constante anticipation du futur qui nous met dans des états d'espoirs et de peurs, d'attentes et de doutes. Il s'agit d'être capable de rester dans le moment présent sans se laisser distraire par l'envie, la colère, la jalousie, etc. C'est un état de liberté intérieure libre des toxines mentales. La haine est toxique pour le bonheur. L'envie est toxique pour le bonheur. L'arrogance est toxique pour le bonheur.

Contrairement à ce que pensent les gens, ce n'est pas un état monotone. Si l'on peut se défaire de toutes ces émotions conflictuelles, cela ne veut pas dire que la vie deviendra ennuyeuse et terne. Au contraire, il s'agit de l'état de paix le plus net, lumineux, et conscient, et de cet état découle l'amour altruiste et la compassion.

Bref, le véritable bonheur est la paix intérieure qui découle du fait d'être libre des pensées qui nous distraient et d'une certaine compréhension de la réalité (la sagesse). Cet état est imprégné d'amour et de compassion.

C'est très différent que de chercher une succession sans fin d'expériences agréables. Ça c'est une recette pour l'épuisement. C'est ce que les gens essaient de faire, mais ensuite ils s'écroulent d'exténuation. Cela n'apporte pas le bonheur.


Interview mené par: Vadivu Govind, Directeur, Joy Works (joyworks.sg) le 13 septembre 2012, Poh Ming Tse Temple, Singapour. L'on peut la retrouver sur son blog à happiness.sg.