blog

Faut-il être bouddhiste pour pratiquer la méditation ?

Par Matthieu Ricard le 30 novembre 2009

La méditation est fondamentalement un entraînement de l'esprit qui a pour but de développer des qualités telles que l'amour altruiste et l'attention, ainsi qu'une compréhension juste de la réalité. Depuis deux mille cinq cents ans, le bouddhisme a utilisé la méditation pour éliminer l'ignorance et les toxines mentales, c'est-à-dire les émotions destructrices, qui sont les causes premières de la souffrance.

Suivre la voie du bouddhisme permet d'utiliser pleinement toutes les connaissances et l'expérience acquises par des êtres qui, comme le Bouddha, se sont éveillés du sommeil de l'ignorance. Cependant, les connaissances issues de la science contemplative qui constitue précisément le bouddhisme, sont valables pour tous les êtres sans exception. Nous avons tous un esprit, nous sommes tous le jouet d'émotions diverses et nous traversons de multiples souffrances. L'entraînement permet de transformer l'esprit, de maîtriser les émotions destructrices et de dissiper les souffrances. En effet, les nombreuses et profondes méthodes que le bouddhisme a développées au cours des siècles peuvent être utilisées par tous les êtres pourvu qu'ils fassent preuve d'enthousiasme et de persévérance. La méditation a donc une valeur universelle : il serait fort dommage de négliger le pouvoir de transformation de notre esprit.