Matthieu Ricard

Moine bouddhiste, Humanitaire, Auteur et Photographe
blog

« Aprés moi le déluge »: le pseudo-débat du réchauffement climatique.

Par Matthieu Ricard le 9 avril 2010

Une enquête extrêmement documentée de Greenpeace* révèle que le groupe des frères Koch, qui valent à eux deux 30 milliards de dollars, a dépensé 44 millions de dollars pour financer des campagnes de désinformation sur le réchauffement climatique et ses causes.

Le magnat américain Steve Forbes déclarait quant à lui sur la chaîne de télévision démagogique FOX TV: « Modifier nos comportements parce que quelque chose va se produire dans cent ans est, je dirais, profondément bizarre, » (le 18 octobre 2009), et le patron des syndicats de la viande aux USA : « Ce qui compte c'est que nous vendions notre viande. Ce qui se passera dans cinquante ans n'est pas notre affaire. » (BBC World Service, le 8 Jan. janvier 2010).
Bref, la devise de l'individualisme triomphant se formule ainsi : « Mes dollars maintenant ; après moi le déluge. »

En France, un ancien ministre s'érige en Sarah Palin de l'Hexagone, qui prête à d'éminents scientifiques des opinions dont ils se défendent et qui s'appuie sur des sources scientifiques peu robustes.

Tout cela procède d'une tendance invétérée à la complaisance paresseuse face à un danger qui ne meurtrit pas notre égoïsme dans le moment présent. Le futur ne fait pas mal, du moins pas encore, alors mieux vaut sans doute se féliciter de l'ignorer, n'est-ce pas?

*http://www.greenpeace.org/raw/content/usa/press-center/reports4/koch-industries-secretly-fund.pdf