Matthieu Ricard

Moine bouddhiste, Humanitaire, Auteur et Photographe
blog

Anecdotes tirées de la biographie du grand maître tibétain Gyalsé Ngultchou Thogmé (1295-1369) - II

Par Matthieu Ricard le 18 octobre 2012

Ngultchou Thogmé n'avait que seize ans lorsqu'un ancien bienfaiteur lui confia une importante mission, pour laquelle il devait se rendre le jour même à Sakya et revenir le lendemain.

Le jeune Thogmé se mit donc en route, mais, à mi-chemin, il rencontra dans une plaine désertique une chienne qui s'apprêtait à dévorer ses petits tant elle mourait de faim. Inspiré par une grande pitié et soucieux de lui porter secours, il décida de retourner au monastère d'É pour l'y déposer avec ses petits. Il marcherait ensuite toute la nuit pour rattraper le temps perdu.

Le voyage avec les chiens sur le dos fut éprouvant. Malgré tout, Gyalsé Thogmé arriva à É où il installa les animaux, mais juste avant de repartir, il pensa qu'il ferait bien de boire quelques gorgées d'eau. C'est alors qu'il rencontra son bienfaiteur.

Celui-ci, étonné de le voir là, l'interpella :
— Hé! N'étais-tu pas parti ?
Thogmé lui raconta l'histoire, et l'homme se fâcha :
— L'affaire en jeu est grave, et voilà où tu en es avec ta grande compassion!

Thogmé fut si vertement tancé qu'il repartit sur-le-champ sans oser boire. Il marcha toute la nuit, fit tôt le matin sa course à Sakya, et s'en revint à É où il arriva épuisé, peu avant la tombée de la nuit.

Son bienfaiteur, stupéfait par cet exploit, lui demanda de l'excuser pour ses remontrances. Il ajouta que le jeune homme avait accompli là quelque chose de proprement extraordinaire.

Extrait de Au coeur de la compassion, de Dilgo Khyentse Rinpotché, Editions Padmakara