Articles

La pensée de la semaine

Regarde la nature même du mal qu'on t'inflige. Elle est aussi insaisissable qu'un dessin tracé sur l'eau. Laisse le ressentiment s'effacer de lui-même. Lorsque les vagues tempétueuses des pensées se sont évanouies, l'esprit redevient comme le ciel sans nuage qui n'a rien à perdre ni à gagner.

SHECHEN GYALTSAP (1871-1926)
Shechen Guialtsap, theg pa chen po'i blo sbyong gi man ngag zab don sbrang rtsi'i bum bzang, p. 441-444.