Une méditation sur l'optimisme

Asseyez-vous confortablement et respirez calmement et naturellement. Concentrez quelques instants votre attention sur le souffle qui va et vient. Soyez présents à la sensation que crée le passage de l'air dans les narines, notez également le moment où le souffle est suspendu, entre l'expiration et l'inspiration suivante. Que votre respiration soit longue ou courte, soyez simplement conscients du fait qu'elle est longue ou courte. Ainsi, votre esprit deviendra un peu plus calme, clair et stable.

Dites-vous ensuite qu'il y a de nombreuses façons de faire l'expérience du monde. Voir la vie en or, c'est essentiellement se rendre compte que tous les êtres, y compris vous-même, ont en eux un potentiel de transformation intérieure et d'action.

Comprenez que les circonstances extérieures sont sans cesse changeantes et que rien n'est gravé dans la pierre. Soyez confiant dans le fait qu'il est possible de réaliser vos aspirations et qu'avec patience, détermination et intelligence, vous finirez le plus souvent par les accomplir.

Dites-vous que vous pouvez toujours faire mieux (au lieu d'être catastrophé, résigné ou dégoûté), limiter les dégâts (au lieu de tout laisser partir à la dérive), trouver une solution de rechange (au lieu de stagner dans l'échec), rebâtir ce qui a été détruit (au lieu de se dire « tout est fini ! »). Comprenez qu'il faut faire des efforts soutenus dans la direction qui semble la meilleure et utiliser chaque moment présent pour progresser et pour cultiver la liberté intérieure, au lieu de perdre son temps à ruminer le passé et à craindre l'avenir.

À la fin de cette petite méditation, demeurez quelques instants dans le calme, sans constructions mentales particulières, en appréciant cet espace de sérénité lucide au fond de vous-même. Dédiez cette pratique au bien-être de tous les êtres… vous-même y compris.