blog

Une célébration de la publication des 71 volumes du Rinchen Terdzö

Par Matthieu Ricard le 1 août 2018

Terdzo Celebration 94 A

Le 29 mars 2018, une célébration joyeuse, présidée par Shechen Rabjam Rinpoché, a eu lieu au monastère de Shéchèn au Népal pour commémorer l’achèvement de la publication d’une nouvelle et des 71 volumes du Rinchen Terdzö Chenmo, « Le Grand Trésor des Enseignements Redécouverts ». Une cérémonie a été faite pour exprimer une profonde gratitude à tous ceux qui ont travaillé sur ce projet pendant 13 ans.

Un hommage très spécial a été rendu à Dagpo Tulku Rinpoché, qui a passé toutes ces années à œuvre avec une persévérance inébranlable et une expertise hors pairs, au centre de retraite de Shéchèn, Pema Ösel Ling, à Namo Buddha au Népal, pour donner à cette édition du Rinchen Terdzö un niveau d’excellence remarquable. Des témoignages de gratitude aux moines qui ont assisté Dagpo Rinpoché et travaillé pendant de nombreuses années pour saisir les textes au monastère de Katmandou, ainsi qu’à Eric Colombel et autres membres de la Fondation Tsadra, qui ont été les généreux mécènes de l’ensemble du projet.

Pourquoi une nouvelle édition du Rinchen Terdzö ?

En 2006, Rabjam Rinpoché et moi-même avons estimé que l’une des meilleures offrandes que nous puissions faire pour honorer la mémoire de Kyabjé Dilgo Rinpoché et accomplir ses aspirations pour le bien de tous les êtres, serait de préparer une édition du Rinchen Terdzö minutieusement vérifiée.

Dilgo Khyentse Rinpoché avait en effet inspiré la publication d’une édition, imprimée à Delhi à la fin des années 1970 par Lama Ngodrup (le principal intendant de Dilgo Khyentsé Rinpoché) et son équipe. Cette édition fut publiée grâce au soutien incomparable de E. Gene Smith et de la Librairie du Congrès des États-Unis. Toutefois, Khyentse Rinpoché n’en était pas très satisfait, car la plupart des gravures sur bois n’étaient pas assez claires pour permettre une reproduction directe et ont dû être calligraphiées en utilisant du papier-calque, ce qui a entraîné de nombreuses erreurs.

Nous avons donc estimé qu’il serait hautement souhaitable de préparer une nouvelle édition. Il y a de nombreuses années, Kyabjé Dudjom Rinpoché avait mentionné à Dagpo Rinpoché qu’il faudrait au moins un an à dix experts pour corriger de manière adéquate l’édition originale du Rinchen Terdzö.

Dans notre cas, il a fallu treize ans à un érudit accompli et à son équipe pour accomplir cette tâche. Dagpo Rinpoché a méticuleusement dépisté les erreurs, omissions, duplications et autres incohérences. En outre, il compara avec soin les deux éditions qui existaient au Tibet (issues des monastères de Palpoung et de Tsurphu) et vérifia, dans de nombreux cas, les sources originales des textes inclus dans le Grand Trésor. Il lui est arrivé de passer deux mois sur un seul volume, prenant simplement un après-midi de repos toutes les deux semaines. Tout au long de ces années, une équipe de moines Shechen a saisi deux fois sur ordinateur les 71 volumes (ce qui a permis de profiter d’un logiciel qui a mis en évidence la différence entre les deux saisies et d’éliminer les fautes de frappe).

Konchog Lhadrepa, le directeur de l’école d’art de Shechen Tsering, a dessiné les illustrations figurant dans ces volumes. En outre, il a préparé une nouvelle série de dessins pour plus de cent yantras et chakras de grande taille, qui ont été inclus pour la première fois dans la collection Rinchen Terdzö.

Une courte présentation du Rinchen Terdzö

Le Rinchen Terdzö Chenmo est le plus volumineux des Cinq Trésors que Jamgön Kongtrul Lodrö Thayé (1813-1899) a rassemblé et édité tout au long de sa vie. Cette collection comprend les principaux trésors révélés (gter ma) du bouddhisme tibétain et les textes nécessaires pour conférer les initiations et transmettre les explications nécessaires à leur pratique.

Dans le même temps, l’incomparable maître Jamyang Khyentse Wangpo (1820-1892) a voyagé pendant treize ans dans diverses régions du Tibet pour trouver des textes précieux et recevoir la transmission de ces textes, laquelle, dans certains cas, n’était plus détenue que par quelques individus. Il a ensuite conféré toutes ces transmissions à Jamgön Kongtrul et à d’autres détenteurs de la lignée spirituelle.

La rédaction du Rinchen Terdzö a été réalisée par Jamgön Kongtrul au monastère-ermitage de Dzongshö Deshek Dupa, une retraite de montagne située entre Dzongsar et Kathok dans l’est du Tibet. Des planches de bois (xylographes) ont ensuite été gravées au monastère de Palpoung, en 60 volumes. Plus tard, un nouvel ensemble de xylographes a été gravé au monastère de Tsurphu. Cette édition fut révisée et augmentée de plusieurs volumes.

Pendant sa vie, Kyabje Dilgo Khyentsé Rinpoché (1910-1991) a conféré cinq fois la transmission du Rinchen Terdzö. Dans la première édition publiée en Inde, Khyentsé Rinpoché a inclus le manuel en quatre volumes écrit par le XVème Karmapa, Khakyap Dorje (1871-1922), qui sont indispensables pour donner les nombreuses initiations trouvées dans le Rinchen Terdzö. Khyentsé Rinpoché a également ajouté un certain nombre de textes importants qui, selon les indications données par Jamgön Kongtrul lui-même, auraient dû faire partie de la collection originale. Parmi ceux-ci figurent le Dzogchen Desum de Chogyur Lingpa, le Tsasum Ösel Nyingthig de Jamyang Khyentse Wangpo et le Pema Sangthig de Jedrung Trinlé Jampa Jungné.

Cette nouvelle édition du Rinchen Terdzö Chenmo est dédiée au bien de tous les êtres, à la longue vie et aux activités bienfaisantes de tous les grands détenteurs des enseignements du Bouddha et, en particulier à l’épanouissement des activités de la réincarnation de Kyabjé Dilgo Khyentsé Rinpoché, Yangsi Rinpoché, Ugyen Tenzin Jigmé Lhundrup, et de Kyabjé Shechen Rabjam VII, Shédrup Chökyi Sengué.

Matthieu Ricard — coordinateur du projet Rinchen Terdzö.