blog

Célébration des 25 ans de l'Institut Mind and Life

Par Matthieu Ricard le 18 janvier 2013

La 25e conférence de l'Institut Mind and Life s'est tenue à New York en novembre dernier. Cette conférence correspondait également à l'anniversaire de ses vingt-cinq ans d'activités depuis sa fondation par Franciso Varela, le penseur et neuroscientifique chilien, et l'avocat américain Adam Engle. Au fur et à mesure des années, de remarquables conférences entre Sa Sainteté le Dalaï-Lama et quelques-uns des plus grands scientifiques aujourd'hui ont été organisées par l'Institut Mind and Life. A l'occasion de ces conférences, qui duraient de deux à cinq jours, les participants dialoguaient sur des grandes questions liées à la science moderne et à la science bouddhiste. Parmi les sujets étudiés il y a eu la question de la nature de la réalité et de la conscience, et l'entraînement de l'esprit grâce aux pratiques contemplatives.

Ces discussions ont non seulement permis de tirer des leçons fascinantes sur les sujets abordés, mais ont en outre créé une collaboration extrêmement fertile entre les scientifiques et les pratiquants de sciences contemplatives impliqués dans ces recherches, permettant le développement de nos connaissances sur ces sujets et ayant pour résultat une contribution très positive pour la société.

Un nombre toujours plus important de projets de recherche ont été, et sont toujours, lancés par divers laboratoires de par le monde, tels que celui de feu Francisco Varela en France, de Richard Davidson et Antoine Lutz à Madison dans le Wisconsin, de Paul Ekman et Robert Levenson à Berkeley à San Franciso, de Cliff Saron à U.C. Davies, de Jonathan Cohen et Brent Field à Princeton, d'Amishi Jha en Pennsylvanie, et de Tara Singer à l'Institut Max Planck à Liepzig, pour n'en nommer que quelques-uns.

Les réunions phares de l'Institut se déroulaient à la résidence de Sa Sainteté le Dalaï-Lama en Inde. Cependant, d'importantes conférences publiques ont également été tenues, telles que la conférence au MIT à Boston sur le thème de l'étude de l'esprit, tenue en 2003 et à laquelle environ 1000 scientifiques, dont certains lauréats du Prix Nobel, participèrent, une conférence à Zurich dédiée à l'altruisme et aux systèmes économiques modernes, et une à Delhi rassemblant de grandes traditions contemplatives indiennes.

De grands penseurs actuels font partie intégrante de l'Institut Mind and Life depuis plusieurs années, tels que Daniel Goleman, auteur de Emotional Intelligence (Intelligence émotionnelle), et Jon Kabat-Zin, qui est à l'origine du programme de réduction de stress fondé sur la pleine conscience lancé il y a 30 ans, aujourd'hui enseigné dans des centaines d'hôpitaux de par le monde, et qui a généré plus de recherches cliniques que n'importe quel autre programme. L'on peut également citer Joan Halifax, qui a lancé le programme « Being with Dying » (Etre avec le fait de mourir) ainsi que le centre Upaya.

J'ai eu la chance de participer au travail de l'Institut Mind and Life depuis 2000, lorsque la conférence avant-gardiste sur le thème de « Gérer les émotions destructrices » fut tenue à la résidence de Sa Sainteté le Dalaï-Lama à Dharamsala, en Inde. Depuis, en tant que sujet de méditation, j'ai passé des douzaines d'heures dans des scanneurs IRM, dans les laboratoires de Richard Davidson, d'Antoine Lutz, de Brent Field, et de Tara Singer, et je suis devenu un ami et humble collaborateur de nombreux éminents scientifiques qui ont participé aux évènements Mind and Life, tels que Paul Ekman, Wolf Singer, et Daniel Batson.

L'une des plus grandes réalisations de l'Institut Mind and Life est son université d'été annuelle. Depuis sept ans, cette université d'été attire plus de 100 jeunes scientifiques venus du monde entier, des chercheurs émérites, et des philosophes et pratiquants bouddhistes. Pendant une semaine, ces participants explorent un sujet défini, avec des présentations scientifiques, des discussions informelles, et des périodes de pratique de méditation, la semaine se terminant avec une journée passée en silence.
L'Institut Mind and Life a également organisé des réseaux qui travaillent dans le domaine de l'éducation ; ces réseaux se sont récemment mis à étudier l'envie et son opposé, et commencent à connaître un grand succès.

Le premier Symposium international sur la recherche contemplative fut tenu en avril 2012 à Denver, avec 700 spécialistes. Le prochain se tiendra à Berlin en octobre 2013 et sera dédié à l'exploration de la transformation individuelle et sociale.

Le Dalaï-Lama décrit souvent le Bouddhisme comme une science de l'esprit avant tout. L'un des grands drames de notre temps est que nous sous-estimons grandement notre capacité au changement. Cependant, les recherches collaboratives catalysées par l'Institut Mind and Life montrent que, si nous cultivons un état d'esprit positif, pensée après pensée, jour après jour, et année après année, il nous est bel et bien possible de nous transformer afin d'améliorer nos propres vies mais aussi de manière plus large la société.

Après avoir dirigé l'Institut Mind and Life depuis 25 ans, et l'avoir aidé à prendre le chemin d'une organisation mondiale respectée, qui conjugue les plus hautes normes de la science moderne et de la pratique contemplative, Adam Engle a pris sa retraite cette année. Arthur Zajonc est maintenant le président en exercice, et un Mind and Life Europe a été créé à Zurich. J'ai hâte de participer à de nouveaux évènements publics, de nouvelles réunions avec Sa Sainteté, et de nouvelles retraites invitant scientifiques et étudiants, au cours des prochaines années.