Articles sur le Bouddhisme

Attitude devant la mort

Publié le 24 novembre 2012

Lorsqu'on débute sur le chemin spirituel, il est bon d'être poursuivi par la peur de la renaissance et de la mort, à la manière d'un cerf qui s'échappe d'un piège. A mi-chemin, mieux vaut faire en sorte de n'avoir rien à regretter, même si l'on devait mourir sur l'instant, tel le paysan confiant qui a travaillé son champ avec soin. A la fin, l'on doit pouvoir être heureux comme quelqu'un qui a terminé une grande mission.

Ce qu'il est surtout nécessaire de savoir c'est qu'il n'est pas de temps à perdre, comme si une flèche avait atteint un endroit vital de notre corps.

GAMPOPA